So this is WINTER..jpg

Si nous avons vu les belles couleurs de l’automne canadien, ces feuilles d’arbres aux couleurs qui happent le regard, l’hiver canadien ne s’est pas montré sous son terrible jour jusqu’en février !
Ce fut l’occasion – entre autres –  d’une belle barbecue party d’anniversaire en novembre dans notre jardin!Les mails des proches demandant si nous survivons au froid « comment ça va dans le froid pays ? » « Pas trop froid ? » « Alors vous êtes encore vivants ? Pas trop gelés ? » et les avertissements des canadiens et des français résidents « As-tu déjà vécu un hiver ? » «  C’est terrible, tu ne sors pas de chez toi » « Tu ne peux pas marcher plus de 100 mètres dans la rue sans entrer dans un magasin » ont finalement contribué à une surmotivation pour aller « magasiner » comme disent les québécois. Nous sommes donc partis en quête d’un super équipement pour vaincre le froid: gants goretex, bottes fourrées et manteaux.

L’achat de cet équipement occupe une bonne part des conversations avec nos, tout comme nous, novices de copains : quel pourcentage de duvet et de plume minimum est nécessaire pour ne pas congeler sur place ? Faut-il de la fourrure ou non ? Un manteau très très long est-il impératif ? Combien de couches de fermetures pour que le vent ne rentre pas ? Est-ce imperméable ? Tu as acheté tes collants à mettre sous les pantalons toi ? Un centimètre d’épaisseur, ça suffit ?

Pour répondre à toutes ces questions de façon pratique, un magasin a eu l’excellente idée de proposer un testeur de froid afin de tester le pouvoir calorifique des vêtements qu’il propose. Cela ressemble à une grosse cabine dans laquelle il fait moins 20 degrés avec, en prime des ventilateurs ! Génial !

Mi-février, le froid est arrivé: -38°C !

temp-canada.png

L’équipement indispensable pour un hiver confort
Tout canadien dira que, pour ne pas avoir froid, les extrémités du corps doivent être protégées. En effet, nous avons pu l’expérimenter.

Au delà des traditionnels écharpes et bonnets, plusieurs éléments sont importants:

  • Des gants vraiment chauds
  • Des bottes fourrées: au Québec, de nombreuses bottes son vendues avec des feutres séparables de la botte. Cela permet de faire sécher l’intérieur des bottes plus facilement. A Toronto, nous n’avons pas vu ce type de bottes.
  • Un manteau avec du duvet: cela paraît évident mais, la teneur en duvet des manteaux fait toute la différence en cas de grand froid !
  • Le fameux sous-pantalon: on sent que le froid arrive lorsque les magasins se remplissent de legging pas trop épais au pouvoir calorifique, essentiels pour garder ses jambes au chaud dehors!
Advertisements