Je ne peux pas évidemment pas m’empêcher de parler des transports en commun. Ici  ils se nomment les “TTC” (Toronto Transit Commission).
Plusieurs moyens de transport desservent la  ville: métro, bus, streetcar.

  • Le street car

Le street car est tout un emblème à Toronto! Il faut avouer qu’ils sont beaux, ces vieux tramways qui déambulent à leur rythme dans la ville au milieu des rues animées.

  • Le métro

Le métro est peu développé à Toronto. De nombreuses personnes expriment leur insatisfaction vis-à-vis de la dimension du réseau de métro de Toronto.

Source: http://www.reddit.com

  • La billettique

Lorsque nous avons acheté les premiers tickets de transport en commun, la scène était comique. Le personnel du réseau de transport nous a remis des toutes petites pièces de monnaie en guise de ticket: les “tokens”. Du coup j’ai demandé au vendeur où étaient les tickets… C’est en effet très étonnant de se retrouver avec ce type de ticket lorsque l’on est habitué à travailler dans l’univers des e-ticket et des cartes sans contact!

Comment cela fonctionne?
Lorsque tu rentres dans le métro ou le bus, une boîte à tokens est disposée devant la porte. Si tu n’as pas de billet, la vente à bord est encore pratiquée,  tu peux donc payer en pièces de monnaie (à condition d’avoir l’appoint).

Et quid de l’intermodalité?
Nous n’avions pas l’air très malins lorsque nous avons voulu passer du métro au bus car une fois que le token déposé dans la boite à token, tu te retrouves sans billet de transport validé!
L’intermodalité s’effectue de la façon suivante: avant de sortir du métro, une machine permet d’éditer un ticket papier pour effectuer une correspondance.

Si le voyageur souhaite un ticket journalier, le personnel du réseau de transport lui remet un carton (semblable à celui d’un billet de loto) sur lequel il gratte pour faire apparaître le jour de la semaine correspondant au jour d’utilisation du réseau!
NB: Il serait prévu que le réseau dispose d’une billettique moderne en 2017.

  • Le coût du transport collectif

Le coût du transport est assez élevé, il faut compter 141,5* dollars canadiens (*novembre 2015) pour un abonnement mensuel, ce qui est très éloigné des tarifs pratiqués en France où le transport collectif est très largement subventionné.
Malgré ces coûts élevés du transport, la fraude semble très peu exister: les canadiens sont très civilisés contrairement aux français ;). Si la barrière d’accès au métro est ouverte, ils déposent tout de même leur tokens dans la boite dédiée.

  • La ponctualité des transports?

La ponctualité des street car laisse apparemment à désirer car elle est fonction de la circulation dans la rue et autres aléas hivernaux. Ce mode de transport n’étant pas très ponctuel, les habitants conseillent de résider près d’une station de métro.

  • L’information (en temps réel) relative aux transports

Il n’est pas toujours aisé (au sens ergonomique) de trouver l’information sur les horaires des transports collectifs avec les sites web et les applications officielles.

Trouver son itinéraire en transport en commun dans Toronto avec TTC planner.
Trouver son itinéraire en transport en commun dans la grande région de Toronto avec Triplink.

Des développeurs ont créé une solution alternative telle que Rocketman  pour connaître le positionnement des streetcar en temps réel (utile quand il fait -25°C dehors et qu’il faut attendre à l’arrêt une durée indéterminée). La recherche Google reste également une alternative très utilisée.

  • Liens utiles

Pour se déplacer dans Toronto: le site des TTC

Pour voyager:
En train avec Go transit

En bus avec Megabus ou Greyhound
(deux compagnies de bus low cost)

Advertisements